Assurance habitation : que prend-elle en charge ?

Assurance habitation : que prend-elle en charge ?

Les particuliers ont tout intérêt à souscrire une assurance afin de protéger leur habitation contre tous les évènements susceptibles d'occasionner le dommage de ses biens. Néanmoins, quelles sont réellement les charges prises par l'assureur si l'assuré souscrit une clause de garantie pour son logement ?

Les garanties des biens

L'intérêt principal d'une assurance habitation réside dans la garantie des dommages des biens dans le cas d'un évènement sinistre. En effet, cette couverture prend en charge non seulement les biens mobiliers, mais également le patrimoine mobilier et immobilier si l'assuré est propriétaire. La couverture est prise en charge en cas de vol, d'incendie et d'explosion, de dégât des eaux, de bris de glace, de tempête, grêle et neige, de catastrophe naturelle et de casse accidentelle par un tiers (vivant en dehors du logement de l'assuré).

Elle couvre également les dommages liés aux actes de terrorisme et aux attentats. De plus, ces garanties incluent les matériels professionnels si l'assuré est un professionnel. Elle comprend les garanties contractuelles de base, mais lors de la signature, le souscripteur a la possibilité de limiter l'étendue des risques couverts uniquement à quelques biens afin de minimiser le coût de la cotisation. Du reste, les garanties proposées dépendent aussi de l'assureur. Ainsi, l'assuré doit considérer les conditions particulières et les exclusions.

Les garanties optionnelles

Les prestations de base peuvent être complétées par les options supplémentaires plus spécifiques liées aux équipements du logement (piscine, jardin…). Les animaux domestiques sont également pris en charge à part dans les garanties en option. Il s'agit, d'ailleurs, de la couverture de responsabilité spécifique. La couverture protection juridique semble utile dans le cas d'un litige avec un tiers. Cette option prend effectivement en charge les frais d'avocat si le litige en arrive devant la Cour de justice.

Il semble aussi important d'inspecter la garantie vol, cambriolage et vandalisme dans le contrat, car les exclusions sont considérables. Les plus communs de leur exclusion sont les vols sans effractions commis à l'aide des clefs, les vols commis dans un local à usage commun et le vol des biens prêtés, loués, confiés ou situés dans une annexe du logement (cave, garage…). De surcroît, pour finaliser la signature du contrat, les compagnies réclament l'installation des moyens de protections nécessaires pour renforcer le niveau de sécurité de l'habitation. Découvrez également ce guide http://www.assurance-guide.net/ pour savoir toutes les options possibles dans votre assurance.

La garantie responsabilité civile

La garantie de responsabilité civile fait partie des garanties contractuelles de base dans une formule classique. Cette couverture est obligatoire pour les locataires et les copropriétaires, mais fortement conseillée pour les propriétaires. Elle protège, en effet, toute personne à qui l'assuré a involontairement causé un préjudice. En d'autres termes, elle couvre les frais liés aux dégâts occasionnés par l'assuré à un tiers. Les membres de sa famille qui vivent sous son toit sont également concernés.

Dans cette garantie, l'option recours des voisins et des tiers a pour intérêt de couvrir le locataire, le copropriétaire ou le propriétaire en cas de tort causé à un tiers à l'occasion d'un sinistre responsable. La responsabilité civile du propriétaire rembourse les dommages causés à autrui (voisin, locataire…). De surcroît, la responsabilité civile vie privée consiste à couvrir les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile. Autrement dit, elle rembourse les dégâts perpétrés par un être dont l'assuré répond (enfant, animaux domestiques…).